Accueil > A l’Assemblée > Retour sur les questions au gouvernement

Retour sur les questions au gouvernement

fontsizeup fontsizedown

AGENCE FRANCE PRESSE
L’Etat aide l’agence à hauteur de 130 millions d’€ si l’on additionne tous les abonnements qu’il souscrit. L’Etat accompagne le plan de modernisation. Elle fait partie des trois grandes agences mondiales de fourniture d’information pour les journaux et les professionnels. C’est de plus une agence francophone.

AGRICULTURE
Les discussions sont en cours au sujet de l’arrêté sur la protection des nappes phréatiques. Cette discussion est importante car deux impératifs tout aussi importants s’opposent. D’une part, il faut protéger les nappes phréatiques et de l’autre, il faut préserver la quantité de terres cultivables. La recherche du bon compromis se poursuit.
Par ailleurs face à la sécheresse de cet été d’une part et des inondations de l’autre, la BPI, banque d’investissement garantira des emprunts. Des cotisations seront revues à la baisse et le mécanisme des années sans cotisations sera prolongé.

LYBIE ET IRAK
Il n’y a pas d’intervention au sol en Syrie. En Irak, de l’artillerie est en place avec des soldats français. En Lybie, la France soutient le gouvernement et mène des opérations de renseignement.

ALEP VILLE MARTYRE
Le régime syrien est coupable de crimes de guerre et ses responsables devront en répondre. Le ministre des affaires étrangères français discute avec la ministre européenne des affaires étrangères pour mettre en œuvre un plan d’aide humanitaire.

LES FICHIERS S
Ils sont une partie du FPR, Fichier des personnes recherchées, qui comporte les fiches de 400 000 personnes. Il s’agit d’un fichier de surveillance. Un homme fiché S a été mis en examen suite à des repérages autour de la faculté de Rouen. Il a été laissé en liberté et n’ a pas respecté ses obligations et a tenté de fuir. Le juge a lancé un mandat d’arrêt. Le prévenu a été arrêté en Bulgarie, rapatrié en France et incarcéré. Police, justice et coopération européenne ont joué leur rôle.

LUTTE ANTI TERRORISME
9 mosquées ont été fermées en application de la législation de l’état d’urgence, 3 associations prônant la violence ont été dissoutes en application du code de la sécurité intérieure, c’est-à-dire du droit commun.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?