Accueil > A l’Assemblée > « Travailler plus pour gagner plus » disait-il...

« Travailler plus pour gagner plus » disait-il...

fontsizeup fontsizedown

En ce premier Mai, fête du travail, il convient de revenir sur le fameux slogan du candidat Nicolas SARKOZY lors de la campagne pour l’élection présidentielle, "Travailler plus pour gagner plus".

Le travail est une des réalités fondamentales de notre vie à chacune et chacun. Les personnes qui s’en trouvent privées subissent non seulement une perte de revenu, mais une perte de relations, d’insertion sociale, de reconnaissance, d’estime de soi parfois, etc.

L’accès de tous à un emploi permettant d’exprimer ses compétences, ses talents, ses savoir-faire, et équitablement rémunéré, devrait être un objectif essentiel de toute politique.

Est-ce ce que fait le gouvernement actuel ?

Lorsque nous questionnons le gouvernement sur sa politique à l’Assemblée Nationale, notamment au sujet du "Paquet Fiscal" voté l’été dernier, et qui engage 15 milliards d’Euros par ans pour le bouclier fiscal, pour l’exonération des droits de succession sur les successions les plus importantes, la déductibilité d’une partie des intérêts d’emprunts immobiliers jusqu’à des niveaux très élevés, et la défiscalisation des heures supplémentaires, c’est sur cette dernière mesure que le Premier Ministre et le Ministre du travail insistent tout particulièrement. Comme si cette mesure devait permettre de donner une dimension "sociale", "équitable", à ce paquet fiscal.

La présentation qui est faite par le gouvernement pourrait même laisser croire qu’avant cette loi les heures supplémentaires n’existaient pas...

La réalité est cruelle. Les heures supplémentaires, malgré les milliards d’euros injectés dans ce dispositif, ne progressent pas. Cela veut dire que les heures supplémentaires qui ont été "subventionnées" par le gouvernement notamment en allègement de cotisation pour les entreprises, sont des heures qui auraient de toute façon été effectuées.

Par ailleurs, le chef de l’État a annoncé lors de sa récente intervention télévisée, que la Prime Pour l’Emploi allait être revue à la baisse, de manière à financer le Revenu de Solidarité Active. Le gouvernement s’apprête donc à prendre une partie des maigres revenus des travailleurs au SMIC pour financer une aide dont les contours sont encore très flou pour les personnes encore plus précaires...

En définitive, en un an, nous avons vu :

- La fortune protégée par le bouclier fiscal, la transmission des grandes fortunes protégée par une exonération des frais de succession jusqu’à des niveaux très élevés, etc.

- Les franchises médicales instaurées, les allocations familiales baissées pour tous sans distinction de revenus, l’annonce d’une baisse de la Prime Pour l’Emploi, etc.

Travail pour tous ? Justice fiscale ? Solidarité ? Non, malheureusement, il ne nous semble pas. Prime à la rente, taxation de plus en plus lourde de toutes celles et tous ceux pour qui le travail est l’unique source de revenu, et attaque de toutes les solidarités, voila qui caractérise plus exactement cette politique.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?