Accueil > A l’Assemblée > Quel objectif dans la suppression de la carte Famille Nombreuse (...)

Quel objectif dans la suppression de la carte Famille Nombreuse ?

fontsizeup fontsizedown

Parmi les 166 mesures annoncées par la Président de la République il y a une semaine dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), figure l’arrêt de la contribution de l’État au co-financement de la carte famille nombreuse.

Nous ne sommes pas opposés à une démarche telle que la RGPP, qui doit viser à maximiser l’efficacité de la dépense publique. Nous y avons tous intérêt.

Mais une telle démarche doit nécessairement reposer sur une conception claire et partagée de ce que doivent être les missions prioritaires de l’État et de la dépense publique.

À l’heure où le défi environnemental est devant nous, à l’heure où les problématiques de démographie confrontent notre système de financement des retraites à de lourdes nécessités d’adaptation, ne faudrait-il pas favoriser les politiques familiales et l’usage des transports en commun ?

Poser la question c’est en quelque sorte y répondre !

Alors, quelle logique dans l’annonce par le Président de la République de la fin de la contribution de l’État au co-financement de la Carte Famille Nombreuse ? Voilà un service qui tout à la fois à :

- Un évident impact environnemental,

- Contribue à une politique familial,

- Soutien le pouvoir d’achat des familles,

Contrairement à ce qu’il affirme, la "réforme" portée par le gouvernement dans le cadre de la RGPP semble bien être guidée par une logique purement "comptable", cherchant à faire des économies sans se poser la question de la cohérence d’ensemble et la nécessité de hiérarchiser les priorités.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?