Accueil > Tribunes libres > Pierre LARROUTUROU : Le livre noir du libéralisme.

Pierre LARROUTUROU : Le livre noir du libéralisme.

fontsizeup fontsizedown

L’auteur est membre du P.S. Il est propose dans ce livre ambitieux et d’une lecture assez facile une réponse à la crise de notre pays.

Il fait tout d’abord une série de constats :

-  La part des salaires dans le Produit Intérieur Brut a régressé de près de 11% passant de 78% en 198I à moins de 68% en 2004 ;

-  La consommation est le moteur de la croissance ;

-  Seul un endettement faramineux permet le maintien de la croisssance ;

-  L’économie mondiale est donc à la merci d’un effondrement qui pourrait déboucher sur une guerre planétaire ;

-  Il n’y aura pas de reprise spontanée de la croissance faute de pouvoir d’achat ;

-  La baisse de population active en France n’aura pas lieu avant 2015 et donc il n’y aura pas de baisse mécanique du chômage.

Ces constats faits, l’auteur passe aux remèdes.

- Travailler tous pour travailler plus. Il faut donc passer à la semaine de 32 H. sur 4 jours avec possiblité de prendre 4 années sabbatiques pendant une carrière portée à 42 ans (inclus les 4 années) ;

- Construire une Europe efficace qui sache négocier internationalement pour protéger notre économie et nos acquis sociaux (système des montants compensatoires) ;

- Redynamiser le PS englué dans les guerres de chef.

Ces grandes directions données l’auteur avance 20 propositions pour un nouveau Contrat social :

• Un traité de l’Europe sociale + une négociation financière internationale + des montants compensatoires avec la Chine.

• La semaine de 4 jours, l’activation du fonds de reserve des retraites pour construire des logements, une politique d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables, le développement du tourisme et de la formation.

• L’éxenoration de charges pour les deux premiers emplois, une réservation d’une fraction des commandes publiques pour les PME, un bonus-malus anti-précarité pour les entreprises.

• Un impôt européen sur les bénéfices, un plan européen pour l’université.

L’ouvrage est riche et décapant, parfois un peu brouillon. S’il est très critique à l’encontre de la direction actuelle du P.S., il fourmille de propositions permettant de fédérer de nombreuses classes ou couches sociales autour de ce qui pourrait être notre projet pour demain.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?