Accueil > Tribunes libres > LE COUVREUR ET L’ASSASSIN

LE COUVREUR ET L’ASSASSIN

fontsizeup fontsizedown

Au début du mois d’août, tous les journaux télévisés ont débuté par des reportages sur l’assassinat tragique d’un jeune garçon de 11 ans dans l’Ain. L’assassin serait un marginal illuminé. Les reportages sur le crime et la personnalité de l’assassin présumé ont occupé jusqu’à la moitié des journaux télévisés.

Dans le même temps, une reporter était envoyée pour « couvrir » la tornade qui a ravagé HAUMONT dans le Nord. La reporter parlait de la solidarité qui s’était manifestée en faveur des victimes.

Elle expliquait qu’un couvreur était en train de replacer, bénévolement, les ardoises du toit de la maison d’une grand-mère âgée.

 

Derrière elle, sur un toit, on voyait une silhouette s’activer et le reportage s’est alors clôs. Pas une interview, pas même un gros plan sur cet homme qui s’est déplacé, qui prenait sur ses vacances ou sur son temps libre pour aider ses semblables dans la peine.

Émotion pour émotion, l’assassin aurait pu laisser un peu de place au couvreur !

Comment bâtir une démocratie quand le fait divers criminel occupe ainsi toute la place dans l’information télévisée ?

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?