Accueil > Europe > Adoption de la directive « retour » par la droite européenne

Adoption de la directive « retour » par la droite européenne

fontsizeup fontsizedown

Malgré l’opposition des Socialistes, le Parlement européen a aujourd’hui donné son feu vert à des normes communes européennes qui fixent les conditions de retour des sans papiers vers leur pays d’origine.
 .
Au grand dam des Socialistes, cette législation européenne permettra notamment de retenir des immigrés en situation irrégulière jusqu’à 18 mois dans des centres de rétention avant leur renvoi vers un pays d’accueil.

L’Assemblée européenne a adopté ce projet du Conseil des ministres de l’UE - "baptisé Directive retour", par 367 voix pour, 206 contre et 109 abstentions.

"Aujourd’hui, c’est l’Europe de la défiance qui a gagné", a commenté Claudio Fava, le porte-parole des socialistes au Parlement européen pour les Libertés civiles.

Le Parlement européen, en sa qualité de co-législateur avec le Conseil des ministres, avait la possibilité pour la première fois, dans ce domaine très sensible de l’immigration, de faire entendre sa voix. Mais le Parlement a gaspillé ses prérogatives législatives sous la pression des gouvernements de l’UE. Ils ont présenté leur projet en nous disant c’est à prendre ou à laisser", a déploré M. Fava.

Les Socialistes ont notamment bataillé pour améliorer deux points cruciaux du texte : les droits des mineurs non accompagnés et la réduction à six mois maximum de la durée de rétention des sans-papiers.

"Avec le texte voté aujourd’hui, des mineurs non accompagnés pourront être expulsés vers un pays où ils n’ont aucune attache, déplore Martine Roure, qui a négocié au nom du Groupe socialiste.

"Des personnes dont le seul crime est d’avoir voulu fuir la misère et le désespoir, pourront être enfermées jusqu’à 18 mois dans des centres de rétention, c’est une aberration", souligne la socialiste française.

Le groupe socialiste prône la conclusion d’accords de réadmission justes, qui respectent les droits fondamentaux des migrants et les besoins partagés des Etats membres et des pays d’origine et de transit.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?