Accueil > A l’Assemblée > 1.000 détenus dorment sur des matelas à même le sol des prisons françaises (...)

1.000 détenus dorment sur des matelas à même le sol des prisons françaises !

fontsizeup fontsizedown

Alors que le gouvernement a fait voter en urgence, au mois de novembre dernier, l’instauration d’un Contrôleur Général des lieux de privation de liberté (projet que nous avons soutenu en proposant de renforcer les pouvoirs et les moyens de ce contrôleur général), et que plus de six mois plus tard ce contrôleur général n’a toujours pas été nommé par le gouvernement, la situation dans les prisons françaises ne cesse de se dégrader.

Si nous voulons, collectivement, que les peines d’emprisonnement soient réellement utiles à la société, il faut qu’elles le soient pour les condamnés, de manière à préparer dans les meilleures conditions leur réinsertion.

Comment, dans ces conditions, accepter le fait signalé par des syndicats des personnels pénitentiaires, selon lesquels plus de 1.000 détenus dorment sur des matelas à même le sol des prisons françaises ?

La surpopulation carcérale est une plaie sans nom pour notre société. Elle est la conséquence de plusieurs facteurs conjugués dont notamment :
• Une politique judiciaire de plus en plus répressive et faisant de l’emprisonnement la règle, au détriment des peines éducatives et alternatives
• Une très faible pratique des aménagements de peines, de sorties anticipées et sous conditions avec suivi, alors même que toutes les études internationales mettent en évidence l’efficacité de ces méthodes pour lutter efficacement contre la récidive
• La vétusté des prisons et le manque de places

Nous espérons pouvoir nous saisir dans les meilleurs délais du projet de loi pénitentiaire, annoncé depuis bientôt un an par le gouvernement, pour à nouveau défendre fortement nos propositions pour une toute autre politique pénale que celle pratiquée par le gouvernement et qui montre chaque jour ses effets pervers et son inefficacité.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?